la Cagette des terres 44

Dans le sillage de la commune de Nantes en mai 68 et des paysans-travailleurs, la longue histoire des luttes et des solidarités dans le pays nantais se prolonge aujourd’hui sur de multiples fronts (ordonnances Macron sur le travail, lutte avec les exilé.e.s, zad, état d’urgence, etc…).

Une façon parmi d’autres d’alimenter ces luttes, c’est justement de les nourrir, avec une partie des productions qui viennent des campagnes proches. Manger ensemble ou mettre en partage de la nourriture en dehors des logiques marchandes. Depuis la zad, nous avons d’ores-et-déjà lancé des dynamiques dans ce sens, en ravitaillant d’autres luttes avec ce que nous produisons collectivement ; que ce soit de manière régulière (squats de migrant.e.s à Nantes, cantines,…) ou ponctuelle (piquets de grève, place ou amphi occupé,…). Nous savons que beaucoup de paysan-nes le font eux aussi de manière informelle.

L’ambition du réseau de ravitaillement est de relier et d’étoffer ces gestes. Parce qu’ils sont précieux et aident à tenir ; parce que nous voulons renforcer la circulation et les liens entre les mondes en lutte ; parce qu’il est urgent de s’essayer à des formes de distribution des denrées alimentaires qui cherchent à s’affranchir de l’économie capitaliste.

Depuis sa création en 2017, la « Cagette des terres » sillonne, avec sa structure mobile, remplie de victuailles, de tables, de bancs, d’une sono puissante, et parfois de magiciens, les piquets de grève (des postiers aux métallos en passant par les infirmières), les occupations, les réquisitions de bâtiments par les exilé.e.s en lutte et les manifs nantaises. Le réseau déploie des petits déjeuners, des banquets, distribue des cagettes aux grévistes, mais se veut aussi colporteur de récits de luttes d’un endroit à l’autre…

Pour tout cela, la Cagette a besoin de vous !

—————————————- Suivez la cagette sur facebook ! ————————————–

CONTACT : 06 33 39 43 80 ou lacagetteATriseup.net

Publicités